Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Le Prix du Bois Chevalier pour les Poètes en herbe s’adresse aux élèves des classes de CE2, CM1, CM2, 6ème des écoles et collèges de la Communauté de Communes Sud Retz Atlantique. Les maternelles et classes de CP, CE1 peuvent aussi participer. Des poètes viendront dans les classes qui le souhaiteront pour apporter une aide aux enfants.

Organisé par le festival les Rendez-vous du Bois Chevalier, cet événement réunit des écrivains, poètes, éditeurs, professeurs et lecteurs.

 

Son objectif

Inciter les enfants à écrire de la poésie. Le thème retenu pour le concours est celui du festival. Cette année, Drôles d’oiseaux Le poème pourra avoir entre 6 (jusqu’au CE1 inclus) et 12 vers et devra comporter au moins deux mots-valises réalisés à partir d’au moins 1 nom d’oiseau. Un mot-valise est un mot nouveau formé par la fusion d’au moins deux mots existant dans la langue. Un ou plusieurs de ces mots y apparaissent tronqués, voire méconnaissables.

 

Exemples :
bébé + cigogne = bégogne
rhinocéros + féroce = le rhinoféros
 

Prix des poètes en herbe du Bois Chevalier 2019
Prix des poètes en herbe du Bois Chevalier 2019

Le jury

Le jury sera composé de poètes, éditeurs, d’enseignants et de Monsieur Claude Naud, président de la Communauté de Communes de Loire-Atlantique méridionale.

 

Les prix

Les élèves primés par le jury pour chaque catégorie (Maternelle, CP, CE1, CE2, CM1, CM2, 6ème) se verront remettre un diplôme et des livres. Les classes des enfants reçus premier recevront des bons d’achat ou des livres.

 

Les prix seront remis le samedi après-midi, à l’occasion du festival au château du Bois Chevalier à Legé. Les poèmes lauréats seront lus par les enfants.

Les lauréats du Prix des poètes en herbe 2015
Remise des prix 2015 (photo Bernard Chantreau)

 

Pour les classes qui le souhaitent, entre 1 et 2 rendez-vous avec des poètes seront organisés dans les écoles. Bon courage, à vos stylos ou à vos claviers

 

Partager cette page

Repost0
Publié par Rencontres littéraires